dimanche 2 février 2014

Un mot de Mariette Poirier...

Déjà 2 semaines que les cours ont débuté. Ce n’est pas ce à quoi je m’attendais. Quelques-unes seulement sont très habiles, les autres en sont à leur début. Difficile d’être très habile avec des ciseaux quand on n’en a jamais tenu dans les mains. Quel est le bon côté ?

La chaleur affecte beaucoup mon niveau d’énergie, ça va bien jusqu’à midi, après je me traîne les pieds. Je ne croyais pas  que c’était si difficile d’enseigner le crochet avec les mains moites. Les femmes sont très gentilles et fières de ce qu’elles confectionnent.

Quant aux machines à coudre, elles sont  un peu désuètes, mais ça coud… Put…Put…Put…! 


La langue est un peu une barrière, on nous répond : Oui…Oui…Oui…
Ont-elles vraiment compris?

Le projet de coopérative est en cours… On vous en reparle!

Mariette

1 commentaire:

Lucie Vincent a dit…

Bonjour Mariette!!

Juste un mot pour te dire que je te lis et que j'ai beaucoup d'admiration pour ce que tu, ou plutôt vous, faites là-bas!

(oh! et je me fais un devoir de transmettre tes articles à ton plus vieux! ;-) )

Bon baiser du "froid" Québec! :-)

Lucie xx